Marathon du Mont-Blanc 2019 : un plateau d'élites⁩


42 Km : un Plateau d’élites de choix
Le dimanche 30 Juin, les plus grandes têtes d’affiches prendront le départ de la (célèbre) place du triangle de l’amitié à Chamonix pour parcourir les 2730m de dénivelés jusqu’à la station de Planpraz.  Ainsi, chez les hommes, le norvégien Stian Angermund et le français Alexis Sévennec devront affronter la jeunesse de Davide Magnini, 3ème au classement ITRA à seulement 21 ans, dans cette deuxième étape de la World Series. Thibaut Baronian, membre de la team Salomon®, fraichement rentré d’un stage dans les Açores et 4ème en 2018, jouera des coudes pour pouvoir monter sur les plus hautes marches lors de cette nouvelle édition.  Marc Lauenstein, arrivé en deuxième position l’année dernière, ainsi que Rémi Bonnet, vainqueur de la Zegama Aizkorri 2018, défendront les couleurs suisses pour compléter ce magnifique plateau d’athlètes.
Chez les femmes, Ruth Croft, vainqueur féminine de l’édition précédente, remettra son titre en jeu. Elle sera concurrencée par l’actuelle numéro 1 du classement ITRA, l’américaine Megan Kimmel, et la numéro 2 du classement, Ida Nilsson. Coté français, on pourra compter sur la présence d'Amandine Ferrato, 8ème du classement générale ITRA, et victorieuse des 37 Kilometres du Lyon Urban Trail 2019 en moins de 3h. 
Un groupe d’athlètes de très haut niveau viendra donc s’affronter sur cette deuxième étape du Golden Trail World Series, avant de s’envoler vers les Alpes Valaisannes pour la course suivante lors de Sierre-Zinal.

Un parcours très technique
Si le Marathon du Mont-Blanc fait partie intégrante du golden trail World Series, ce n’est pas sans raison.  En effet le parcours se veut d’une très grande technicité, avec près de 2700m de dénivelés, dont plus de 2200 pour parvenir jusqu’à l’Aiguillette des Posettes, suivie de 1700 m de descente, avant de terminer à Planpraz par une montée. Les coureurs doivent de plus affronter une météo parfois capricieuse, avec des contraintes météorologiques parfois extrêmes . Ainsi, en 2017, ils ont subi le froid et le brouillard, alors que lors de l’édition 2018, de nombreuses personnes ont abandonné à cause de la chaleur. Ceux-ci doivent de plus adopter un rythme adapté pour respecter les barrières horaires imparties et notamment le temps maximumautorisé qui est de 09:00pour accomplir les 42 kilomètres, c’est ainsi que lors de l’édition précédente, seulement 1900 coureurs ont franchi la ligne d’arrivée sur les 2300 qui ont pris le départ de la course. Un parcours exigeant qui sait mettre les coureurs à l’épreuve de leurs capacités physiques donc, mais compensé par la beauté du spectacle d’une ascension face au Mont-Blanc ! 

Les têtes d’affiches masculines
Les pronostics seront difficiles tant le niveau sera élevé, il faudra également compter sur Anthony Costales (898 points ITRA), Bartlomiej Przedwojewski (897 points ITRA),Jan Margarit (896 points ITRA), Marc Lauenstein (896 points ITRA), Andy Wacker (894 points ITRA), Francesco Puppi (894 points ITRA), Sage Canaday (892 points ITRA), Thibault Baronian (891 points ITRA) ou encore Petter Engdahl (890 points ITRA).

Les têtes d’affiches féminines
Chez les femmes, la bataille sera encore plus sérieuse ! Elles sont plus d’une vingtaine avec une côte ITRA supérieure à 700, avec une moyenne à 750 !!! On peut citer Silvia Rampazzo (760 points ITRA), Holly Page (754 points ITRA), Lina El Kott Helander (753 points ITRA), Daniella Moreno (753 points ITRA), Stevie Kremer (747 points ITRA) ou Victoria Wilkinson (741 points ITRA). Le spectacle sera garanti.

Commenti

  1. Merci de partager une si belle information. Dernièrement, je surfais sur le Web pour le même genre de nouvelles et je l'ai trouvé ici https://nexter.org/fr/

    RispondiElimina

Posta un commento